Une option pour les patients
ayant des dents naturelles

La prothèse partielle
On parle de prothèse partielle lorsqu’on est en présence de dents naturelles et que certaines dents sont manquantes. Il est important de restaurer les dents manquantes pour éviter que les dents naturelles restantes changent de position.

Les molaires et les prémolaires, bien qu’elles ne soient pas toujours apparentes, ont pour fonction de bien mastiquer les aliments. Elles protègent également les dents antérieures. Chaque dent a son importance, qu’elle soit visible ou non. Malheureusement, dans certains cas, les crochets peuvent être apparents. Si cet inconvénient est un problème pour le patient, d’autres options peuvent être offertes. Il faut discuter de ses attentes avant d’entreprendre la confection des prothèses.

Types de prothèses partielles

Partiel acrylique

Les prothèses partielles acryliques sont suggérées pour des fins temporaires ou lorsque la situation financière est en cause. Après des extractions, ou toutes autres interventions chirurgicales, les gencives et/ou l’os guérissent. Durant cette période de guérison, la bouche change, mais pas la prothèse. Elle doit donc être réajustée au fur et à mesure qu’il y a du changement.


Il est donc préférable de fabriquer un partiel temporaire en acrylique durant cette période et une fois la guérison terminée, confectionner un bon partiel métallique pour le long terme. Lorsqu’un partiel en acrylique est porté sur une longue période, les dents du partiel deviennent avec le temps plus courtes que les dents naturelles et alors, elles n’assurent plus la fonction voulue ni l’aspect esthétique.

Partiel métallique

Les prothèses partielles métalliques sont plus confortables que celles en acrylique étant donné que le métal est beaucoup plus mince et plus résistant. Ces prothèses restent esthétiques et fonctionnelles à long terme. Lorsqu’il y a une ou plusieurs dents postérieures, on y pose des appuis sur le dessus des dents, ce qui empêche le partiel d’exercer un surplus de pression sur la gencive lors de la mastication.


Plusieurs alliages peuvent être utilisés comme le chrome/cobalt, le Vitallium® ou le titanium. Les partiels métalliques peuvent être modifiés si une dent naturelle doit être enlevée. Dans certaines situations, une soudure peut s’avérer nécessaire, mais le patient n’a pas à défrayer le coût d’une prothèse neuve.

spécialisation

Étapes de fabrication

1.

Lorsque l’on fabrique des prothèses partielles, on travaille sur deux empreintes. La première nous donne un aperçu de la dimension de la bouche et des muscles qui s’y rattachent. Sur ce modèle que l’on dit « primaire », un porte-empreinte personnalisé sera fabriqué. Ce dernier respectera la dimension de votre bouche et nous donnera un résultat beaucoup plus précis pour déterminer la longueur, l’épaisseur et la dimension du pourtour de la future prothèse.

2.

On doit ensuite prendre l’articulation. On détermine la longueur des dents du haut et du bas ainsi que la relation entre les deux. Les dents artificielles doivent être nivelées en fonction de la hauteur des dents naturelles. Dans certains cas où certaines dents naturelles seraient usées, il est possible de compenser avec le partiel pour assurer une meilleure fonction. Les dents doivent s’emboîter ensemble et glisser aisément entre elles pour permettre une mastication optimale. À partir de ces mesures, les dents seront installées soigneusement une à une en tenant compte de l’anatomie et du goût du patient.



3.

Avant de terminer le travail, un essayage des dents est requis. Il permet au denturologiste de vérifier son travail, mais en même temps, ce rendez-vous permet au patient d’avoir un aperçu du résultat. Lors de ce rendez-vous, il est facile d’apporter des changements au positionnement des dents. Avec l’approbation du patient, les prothèses seront ensuite terminées de façon définitive.

4.

Par contre, le travail ne s’arrête pas à la confection des prothèses. Il y a pour le patient une période d’adaptation. Lors de la mastication, certains endroits de la bouche peuvent devenir sensibles, même douloureux. Aux zones sensibles, les prothèses doivent être minutieusement ajustées. D’autres inconforts peuvent également survenir, le patient doit en aviser le denturologiste, qui pourra examiner et ajuster les prothèses afin que le tout rentre dans l’ordre.

Vous croyez qu’une prothèse partielle est une option intéressante? Contactez Sylvia Russell Denturologiste Inc. pour en discuter davantage. Notre bureau est situé à Pierrefonds, tout près de Laval.

Tous droits réservés Sylvia Russell Denturologiste Inc. 2018 - Mention légale
Création de

Mention legale